Accueil     Culture     Centre d’Archéologie Amérindienne de Kourou (CAAK)

Centre d’Archéologie Amérindienne de Kourou (CAAK)

Situé dans la zone industrielle Pariacabo à Kourou, le Centre d’Archéologie Amérindienne de Kourou propose de découvrir la culture précolombienne en Guyane. Ce centre d’interprétation archéologique est installé aux abords immédiats du site « les roches gravées de la Carapa ».

Une visite en deux temps :

Intérieur de l’espace d’exposition

Un espace d’exposition

L’exposition permanente présente l’origine des civilisations précolombiennes en Guyane ainsi que leurs modes de vie liés à l’artisanat et à l’habitat. En outre, elle fait découvrir la richesse de la Guyane en matière d’art rupestre.

Les roches gravées de la Carapa

Repéré dès le 18e siècle, ce site va connaître une longue période d’oubli ponctué par quelques redécouvertes (notamment par un entomologiste, Eugène Le Moult, qui reproduit de mémoire dans son ouvrage « Mes chasses aux papillons » les gravures aperçues ). L’année 1992 marque la découverte officielle du site par le Service régional de l’archéologie de Guyane. Celui-ci était alors enfoui sous d’un îlot de végétation. Le classement au titre des Monuments Historiques intervient un an plus tard: le 18 novembre 1993.

Ce site précolombien est actuellement l’un des plus importants sites d’art rupestre connus sur le territoire guyanais. Il compte, en effet, plus de 200 gravures dont la grande majorité évoque des êtres humains Ces figures dites anthropomorphes sont toutes incisées dans un style répétitif les têtes sont triangulaires, les corps marqués par un simple trait, les bras et jambes sont en M et W. Ces représentations presque identiques ne sont pas exemptes d’exceptions : des têtes apparaissent sur certaines extrémités de mains ou de pieds, voire entre les jambes.

De nombreuses incertitudes entourent encore ce site. Malgré les sondages réalisés aux abords proches, la datation reste vague (sans doute avant le XVe siècle) et la communauté précolombienne ayant réalisée ces gravures demeure inconnue. Quant aux interprétations, elles couvrent également un champs très large et sont toutes sujettes à discussion : certains relient ce site à l’accouchement des femmes, d’autres y voient des représentations guerrières…

Horaires d’ouverture et accès

  • Lundi 15h-18h
  • Mercredi 9h-13h et 15h-18h
  • Jeudi 15h-18h
  • Site naturel situé dans la zone industrielle de Pariacabo, rue des roches gravées. Le centre est accessible à pied, en vélo et en voiture.

Entrée gratuite

  • Visite guidée des roches gravées de la Carapa sans rendez-vous (environ 30 mn)

Contacts